Visitez Rome et Colosseo (Colisée)

Rome Hôtel degli Imperatori

Le Colisée est considéré, depuis toujours, le symbole de l'Empire Romain: commencé par Vespasien en 72 apr. J.C. et achevé par Titus en 80, il doit probablement son nom à ses dimensions colossales. L'Amphithéâtre Flavien avait une capacité de 50.000 spectateurs.
Les fêtes pour inaugurer le Colisée se prolongèrent pendant cent jours, avec de nombreux gladiateurs morts et des milliers d'animaux abattus pour l'occasion.
On sait que les romains de l'antiquité aimaient passionnément les spectacles cruels et sanglants et qu'ils profitaient de chaque fête religieuse pour organiser des combats.
De cette période datent les "Sportule", rencontres des plus féroces, où des centaines de gladiateurs devaient s'entre-tuer en un temps record.
La structure de forme elliptique avait 52 m de hauteur et occupait une surface de 19.000 m2 : quatre étages de 80 arches chacun avec environ 70.000 places l'un.
Le premier avait des demi-colonnes en style dorique, le second était formé de colonnes ioniques, le troisième avait des colonnes corinthiennes et le quatrième était un mur plein avec de petites fenêtres carrées. A ce dernier niveau il y avait un mât auquel était fixée une grande toile pour protéger les spectateurs du soleil, appelée Velarium.
La distribution des places se faisait dans les cinq secteurs selon les classes sociales : le secteur le plus haut, la "summa" était destiné à la plèbe, au milieu il y avait les citoyens romains et en bas se trouvait la loge de l'empereur, le "pulvinar ".
Dans les souterrains du Colisée se déroulaient les diverses activités liées aux spectacles et les gladiateurs attendaient de combattre les bêtes féroces qui étaient amenées aux arènes par des chariots élévateurs. Souvent on passait la nuit sur place achetant couvertures, coussins, boissons et parfois même des repas chauds aux vendeurs ambulants.
Dans ce qui fut le monument le plus célèbre au monde et le symbole de l'éternité de Rome, ne se déroulaient pas seulement des combats entre gladiateurs et des spectacles de chasse, mais aussi des exécutions capitales, à la suite des persécutions des chrétiens.
Des incendies et des tremblements de terre endommagèrent gravement le Colisée, ce qui rendit nécessaire des œuvres de restauration entre le IIème et le VIème siècle. En 313 apr. J.C. l'empereur Constantin proclama le Christianisme interdisant les combats. Après le dernier spectacle de chasse en 523 sous Théodoric commença la véritable ruine du Colisée qui devint une carrière de travertin, servant à construire de nouveaux édifices.
L'Amphithéâtre Flavien fut déclaré lieu consacré par le pape Benedetto XIV à cause de tous les martyrs qui y avaient perdu la vie. Aujourd'hui le Colisée est éclairé chaque fois qu'une peine capitale est suspendue dans le monde.

English Italian Deutsch Español Francais Russian